J’étais de « gauche » mais ne le savais pas.

Jusqu’à ce que Monsieur Le Maire, lors du conseil municipal du 13 décembre 2018, qualifie le repair-café, initié par des bénévoles de Templeuve Ensemble Autrement, mouvement auquel j’adhère depuis deux ans, de « repaire de gauchistes ».

Mais alors, me serais-je trompé ou, auraient-ils si bien caché leur que depuis mon emménagement la Caillére en 1978, en contribuant à faire élire et réélire MM Vandelannoite, Félix, Monnet, j’étais persuadé de voter pour des gens de « droite » ? Fichtre !

Je précise qu’en 2018, pour le deuxième mandat de notre maire actuel, j’avais émigré dans une autre région, mais que le Nord me manquant, j’ai fait le chemin inverse pour revenir à Templeuve en Pévèle.

En conséquence, nul ne peut, ni contester mon attachement à cette commune, ni mettre en doute les convictions politiques.

La situation de mon village, son urbanisation hystérique et les nuisances qu’elles entraînent : difficulté voire impossibilité de circuler, pollution atmosphérique, sonore, visuelle, l’endettement du village m’ont convaincu de lancer une pétition contre le coût dispendieux du projet de médiathèque (2,7 millions d’euros) nullement en rapport avec l’état de nos finances.

Malgré les 70% de subventions, les 30% restant soit 800.000 € viennent s’ajouter à la dette.

Les quelques 1600 inscriptions annoncées enregistrées à ce jour pour 500 familles ramènent approximativement 5000 € qui suffiront à peine à assurer le premier salaire des médiathécaires et pour la suite… ?

Devant la pétition ignorée par la majorité municipale qui avait recueilli tout de même 400 signatures représentant autant e familles, j’ai décidé de rejoindre Templeuve Ensemble Autrement où il ne m’a été imposé aucun reniement de mes idées. J’ai pu, depuis, constater l’esprit apolitique de cette association dont le seul but est d’œuvrer pour l’intérêt général et le bien être des templeuvois(es). Je profite d’ailleurs de l’occasion qui m’est donnée pour leur souhaiter une heureuse année 2019 et mon entier dévouement à tenter de préserver leur cadre de vie .

Pierre Gagnerie

Cet article a 1 commentaire

  1. Florent V.

    Il faut insister là-dessus ! Templeuve est une ville de droite (et c’est très bien ainsi) et jamais Monnet ne sautera tant que les Templeuvois seront persuadés que la seule alternative à ce type, c’est un parti de gauche ! Un candidat SE, toutefois, pourrait remporter la mairie : il faut donc rappeler que TEA est apolitique ou, mieux encore, politique au sens noble du terme, c’est-à-dire soucieux du bien commun.

    Monnet, d’ailleurs, n’est pas un homme de droite (c’est ce qu’il fait croire, par électoralisme), mais un homme de centre-gauche ou, en d’autres mots, un libéral-libertaire ! L’offre et la demande sont ses seuls critères ! Beauté, douceur de vivre, identité et ruralité sont des mots qu’il ne connaît pas…

    Sosie physique de François Hollande (quelques kilos en moins), Monsieur le Maire est aussi et surtout le sosie idéologique d’Emmanuel Macron (le prestige en moins) !

Laisser un commentaire